La toundra stocke le mercure atmosphérique avant de le relâcher dans les fleuves et mers arctiques @LaCroix

Une équipe de chercheurs vient de montrer que, dans l’Arctique, le mercure atmosphérique était absorbé par les plantes de la toundra avant d’être rejeté dans les fleuves et mers. En cas de fonte accélérée du pergélisol, ce polluan

from L’important http://ift.tt/2tOeln2
via IFTTT

Publicités