Soupçonné de corruption: une police d’écriture fragilise le premier ministre pakistanais @Numerama

Le premier ministre pakistanais Nawaz Sharif, sur lequel pèsent depuis plusieurs mois des soupçons de corruption, pourrait voir sa défense ébranlée par une simple police d’écriture. Les enquêteurs ont en effet remarqué qu’un document off

from L’important http://ift.tt/2vfJJLq
via IFTTT

Publicités