Cameroun : un lundi à Bamenda, ville morte où la colère est vive @LeMonde_Afrique

Depuis décembre 2016, le chef-lieu de la région anglophone du Nord-Ouest stoppe toute activité une fois par semaine pour protester contre le mépris de Yaoundé.

from L’important http://ift.tt/2sHGKNG
via IFTTT

Publicités