Sur Twitter, joies et désespoirs des lycéens après l’annonce des résultats des admissions post-bac

C’est l’une des étapes les plus cruciales de leur année. À quelques jours du bac, les lycéens de toute la France ont découvert jeudi 8 juin la première phase de résultats d’Admission post-bac (APB). Cette plateforme, sur laquelle les futurs bacheliers ont tous rentré leurs vœux d’orientation pour l’année prochaine, n’a pas fait que des heureux. Alors pour relâcher la pression ou pousser un coup de gueule, beaucoup se sont défoulés sur Twitter.

//platform.twitter.com/widgets.js

Tirage au sort et chaos

Comme chaque année, l’algorithme qui accorde ou refuse les choix d’orientation dans l’enseignement supérieur est source de nombreuses déceptions.

//platform.twitter.com/widgets.js

//platform.twitter.com/widgets.js

//platform.twitter.com/widgets.js

//platform.twitter.com/widgets.js

Depuis sa mise en place en 2009, le système de répartition dans l’enseignement supérieur est de plus en plus décrié. Digne du parcours du combattant, la procédure est chaque année plus complexe et plus opaque. Cette année, 169 licences considérées comme “sous tension” ont été soumises au tirage au sort, contre 78 l’an passé. Parmi elles, pour la première fois, plusieurs filières de médecines en Île-de-France étaient concernées, soulevant une vague d’indignation : 857 candidats ont été refoulés.

Le hasard du tirage au sort a donné lieu encore cette année à des situation ubuesques. Plusieurs bons élèves se sont retrouvés sans affectation à quelques jours du bac, comme l’a notamment signalé Monsieur Le Prof.

//platform.twitter.com/widgets.js

Dans un texte publié sur sa page Facebook, le prof d’anglais a dénoncé le “chaos” engendré par le tirage au sort et l’algorithme opaque APB :

cette année c’est le chaos. Déjà, on aimerait bien savoir comment fonctionne l’algorithme qui donne accès aux formations aux élèves. C’est quand même un truc qui détermine l’avenir de nos élèves, donc on aimerait bien savoir comment ça marche. C’est comme sur Tinder, parfois t’as l’impression que 0 meuf voit ton profil, alors c’est normal qu’elles te « likent » pas ! Bah pour les écoles c’est un peu pareil, y’a des élèves qui ont un pur dossier, ils n’ont pas été pris et ils ne peuvent pas savoir pourquoi. Résultat, on attend toujours qu’on nous propose quelque chose de compréhensible.

Sur Twitter, les futurs bacheliers se sont fait écho de ces dysfonctionnements :

//platform.twitter.com/widgets.js

//platform.twitter.com/widgets.js

“APB c’est le choixpeau”

Selon franceinfo, 20% des lycéens n’ont pas eu l’affectation de leurs choix après cette première phase de résultats. Heureusement, certains l’ont visiblement pris avec humour.

//platform.twitter.com/widgets.js

//platform.twitter.com/widgets.js

//platform.twitter.com/widgets.js

Et aussi avec une touche artistique bienvenue.

//platform.twitter.com/widgets.js

Prochaines phases : 24 juin et 14 juillet

Dans le flot des mécontents, on a aussi célébré son affectation à grands renforts de GIF.

//platform.twitter.com/widgets.js

//platform.twitter.com/widgets.js

Les futurs étudiants satisfaits avaient jusqu’à ce mardi 13 juin pour accepter ou refuser l’affectation proposée par APB. Pour les autres, il reste deux phases, les 26 juin et 14 juillet, pour retenter leur chance.

from Les Inrocks – Actualité http://ift.tt/2rrFQ3E
via IFTTT

Publicités